750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les recettes de Virginie

Une cuisine simple, conviviale et gourmande

Le meilleur far breton

Le meilleur far breton

Voici une recette de dessert extraordinaire! Il est facile à faire et si onctueux, moelleux, gourmand, tendre... Je ne trouve plus les mots. Il fait désormais partie de mes préférés.

Pourtant, c'est la première fois que je l'essaie. L'autre soir, j'ai regardé une émission culinaire avec Cyril Lignac, en Bretagne.

Et voilà qu'à un certain moment il prépare un "far breton" chez un boulanger...breton. Hmmmm ça avait l'air bien bon...

J'ai noté la recette, puis suis allée sur le net pêcher des idées, d'autres recettes et des commentaires constructifs (ils ne le sont pas tous...). J'ai fait une espèce de synthèse de proportions, techniques, ingrédients, et..... Quelle belle synthèse!

Pas besoin d'un second essai. Il est nickel comme ça!

Des pruneaux, des oeufs, du sucre, du lait, du beurre... Que des bonnes choses quoi... Des pruneaux réhydratés dans du thé noir et du rhum, une pâte d'une consistance entre le flan et le cheesecake... très moelleuse et sucrée comme il faut.

Allez allez, j'arrête et vous livre ma synthèse :-)

Pour un grand plat à gratin de 4 à 5cm de hauteur (8 à 10 personnes)
Préparation: 20 minutes (+ 2 heures de trempage pour les pruneaux)
Cuisson: 50 à 60 minutes
 
- 1 litre de lait
- 1 gousse de vanille
- 500g de pruneaux secs dénoyautés
- 250g de farine
- 60g de beurre + 20 pour beurrer le plat
- 200g de sucre
- un verre à liqueur de rhum
- 1 pincée de sel
- 1 sachet de thé noir
- 6 oeufs

1) Faire bouillir de l'eau et recouvrir les pruneaux dans un récipient avec le rhum et le sachet de thé. Laisser macérer 2 heures pour que les pruneaux se réhydratent bien. En attendant, allez prendre un bain, vous épiler ou faire des courses ou... une sieste!

2) Préchauffer le four à 220°C

3) A feu doux dans une casserole, chauffer le lait avec le beurre coupé en morceaux, la moitié du sucre (100g) et la gousse de vanille coupée en 2 dans la longueur + les graines (enlever les graines avec un petit couteau et les mettre dans la casserole). Quand le beurre est fondu (pas besoin de faire bouillir le lait), mélanger, retirer du feu et laisser tiédir.

4) Battre les oeufs entiers avec l'autre moitié du sucre (100g) dans un récipient jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

5) Dans un grand récipient, mettre la farine et le sel. Mélanger. Faire un puits au centre et verser la moitié du mélange oeufs-sucre. Bien mélanger avec une spatule en ramenant la farine au centre. Quand la pâte est homogène, verser le reste des oeufs-sucre et bien bien mélanger. Il est très important qu'il ne reste aucun grumeau! La pâte doit être lisse!

6) Ajouter petit à petit le lait tiédi (penser à retirer la gousse avant) en mélangeant toujours à la spatule.

7) Beurrer le plat à gratin. Y déposer d'une façon régulière les pruneaux préalablement égouttés les uns à côté des autres sur tout le fond. Verser très doucement la pâte par-dessus les pruneaux.

8) Enfourner pour 10 minutes à 220°C et baisser ensuite à 180°C pour le reste de la cuisson (encore 40 à 50 minutes). Vérifier la cuisson avec la lame d'un couteau, elle doit ressortir propre. Lorsque le far est cuit, éteindre le four, entrouvrir la porte et laisser le gâteau ainsi tiédir et "redescendre" (30 minutes à 1 heure). Sortir du four et déguster tiède ou froid. MIIIAAMMMMM!

Il se conserve environ 3 jours au réfrigérateur, le recouvrir d'un torchon ou d'un papier film. Vous pouvez le repasser un peu au four afin de le tiédir si vous le préférez ainsi. 

Le meilleur far breton
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
bonsoir suite à l achat d un nouveau four que j essaie de découvrir quel type de cuisson pour votre recette chaleur tournante ? et quelle t°
Répondre
L
oui à chaleur tournante! cordialement
G
je me suis servi de votre recette pour le faire chez les intégristes de ce gâteau tout à l 'Ouest de la Bretagne et bien tout le monde a aimé et plus encore. Merci beaucoup pour vos recettes.
Répondre
L
J’imagine que c’était pour le côté onctueux mais moi je le ressens un peu pâteu... je préfère quand il est plus ferme. J’ai mis des cerises au lieu des pruneaux c’est très bon.
Répondre
C
super site bravo a vous
juste une question lait entier ou demi ecreme
cordialement
Répondre
L
Bonjour Charly, je prends du lait demi écrémé. Cordialement
B
Recette découverte par hasard et après lecture des recommandations de Virginie, je me suis laissée tenter et ai donc suivi la recette scrupuleusement. Verdict : un pur délice ! Un far qui n'a pas la consistance de flan, les pruneaux après autant de macération sont juteux. Je n'avais pas un grand plat disponible sous la main, j'ai donc partagé en 2 plats : tout s'est mangé en 2 repas ! Je recommande vivement cette recette et je ne ferai que celle-ci désormais. Merci pour ce partage Virginie.
Répondre
L
Merci beaucoup pour ton commentaire, c'est vrai que moi aussi je l'adore, ce far ;-)
P
excellente recette suivie à la lettre. merci.
Répondre
C
Merci! Merci! Merci! Me voilà réconciliée avec le far aux pruneaux!!! Celui-ci est vraiment onctueux, et alors tiède c'est un délice!! Je vire mes autres recettes "véritable" , "de mamie", "breton"
et je garde celle-ci!
Répondre
L
Merci beaucoup, j'en suis ravie, Et j'adore ce dessert aussi!!! :-)
Y
Bonjour,

Etant breton, j'avoue avoir une certaine expérience dans la préparation de ce gâteau. Il en existe de très nombreuses variantes (autant que de recettes de crêpes à dire vrai).

Par contre, il y a une constante : jamais de fouet !! Mais une cuillère à mélanger (celle avec le trou)

En espérant vous aider dans votre quette ;o)
Répondre
L


Merci beaucoup pour le tuyau!!!!



G
J'adore ce dessert ! un peu tiède, c'est parfait :-)
Répondre
P
J'adore ^^
Répondre